Joystick Replay remet à l’honneur le grand classique « Darkstone » sur Android

En 1999 "Darkstone" marquait l’univers du Hack’n Slash sur PC puis Playstation. Acclamé par la critique (9/10 sur IGN.com, 17/20 sur jeuxvideo.com). Le titre développé par Delphine Software a rencontré son public entre autre grâce à son univers, son ambiance et la profondeur de son gameplay. Aujourd’hui adapté sur plateformes mobiles, "Darkstone" propose une interface et des menus, repensés pour améliorer l’expérience sur mobiles et tablettes.

Darkstone

 

Les joueurs doivent reprendre les armes afin d’aider les habitants de la Terre d’Uma où le maléfique Draak sème le chaos. Pour y parvenir, il doivent retrouver les 7 Cristaux Légendaires qui mettront fin à ses vils agissements. Remplir de nombreuses quêtes, explorer des donjons générés aléatoirement, combattre des hordes de monstres pour obtenir le meilleur équipement et les sorts les plus puissants : la route est longue avant de pouvoir rétablir la paix.

Quand l’aventure commence, il est possible de sélectionner un ou deux héros parmi les 8 classes disponibles (moine, assassin, amazone, sorcière…) ainsi qu’un niveau de difficulté. Au début seul le niveau « Apprenti » est disponible, mais une fois le niveau 20 atteint les joueurs pourront lancer des parties en difficulté « Grand maître », puis « expert » (niveau 35) et enfin « héros » (niveau 45). Une fois dans les terres d’Uma, ils peuvent profiter de l’interface tactile développée spécialement pour smartphones et tablettes. D’une simple pression sur l’écran, ils passent d’un personnage à l’autre, ont accès à la carte de la zone, aux raccourcis d’utilisation pour leurs sorts (résurrection, boule de feu,…), aux compétences (déjouer les pièges, découvrir des objets cachés,…) et à diverses potions (qui régénèrent la santé ou l’énergie magique).

En plus des traditionnelles barres de santé et d’énergie, il faudra aussi veiller à la jauge de faim des personnages, toutes visibles en haut à droite de l’écran, à côté des avatars. D’un clic, les joueurs voient et gèrent tout ce qui les concerne : équiper ou nourrir leurs héros avec les aliments achetés (sous peine de voir leur santé diminuer), consulter leurs statistiques ou leur or, utiliser leur inventaire et personnaliser leurs raccourcis.

Un tutoriel est disponible en début de partie pour aider à comprendre rapidement les mécanismes. La version mobile reste très fidèle au mode solo du titre original en laissant les joueurs explorer et découvrir un univers riche et dangereux.

L’aventure est décomposée en huit quêtes principales (choisies aléatoirement parmi 22 disponibles), qu’il faut remplir pour terminer la partie. Des quêtes annexes permettent d’obtenir des équipements spéciaux. La position des ennemis et des objets dans le monde change elle aussi d’une partie à une autre, offrant un renouvellement constant des tactiques à employer. Les joueurs doivent enchaîner phases d’exploration et phases de combat afin de récupérer les 7 Cristaux disséminés dans différents donjons. Tous les affrontements permettent de gagner de l’expérience, de l’équipement et de l’or, éléments indispensables pour augmenter le niveau des personnages, améliorer leurs capacités et leur acheter sorts/compétences dans les commerces des marchands de la ville.

A noter que « Darkstone » est entièrement jouable gratuitement. D’entrée, l’aventurier recevra trois parchemins de résurrection pour reprendre sans délai à l’endroit même où il aura péri. Il peut néanmoins à tout moment se procurer un supplément d’or et des parchemins de résurrection pour l’aider dans sa progression.

« Darskstone » est doublé en anglais et sous-titré en Français, Anglais, Italien, Allemand, Espagnol et Suédois.

Fiche application disponible sur http://www.android-logiciels.fr/darkstone

 

 

 

A propos de Microïds
Créé en 1985, Microïds est un éditeur international de jeux vidéo multi-plateformes basé à Paris (France). Il représente aujourd’hui l’activité jeux vidéo sous toutes ses formes de la société Anuman Interactive.
Géré par son fondateur Elliot Grassiano, Microïds continue de consolider et d’étendre son important catalogue de jeux dans des genres aussi divers que l’aventure, la gestion, la simulation ou l’action. Au travers de ses adaptations de titres iconiques comme "Syberia" ou "L’Amerzone" sur de nouveaux supports ou ses créations originales ("Dracula 5 : L’Héritage du Sang", "Haunted House Mysteries", "Monument Builders : Colosseum"…), Microïds est aujourd’hui présent sur PC, Mac, tablettes et mobiles iOS et Android mais aussi sur Tizen (plus de 20 titres en préparation), Xbox 360 ou PS3 ("Syberia" 1 et 2).
Hormis ses héros et héroïnes issus de créations originales (Kate Walker de "Syberia", Victoria Mc Pherson de "Still Life"…), Microïds s’appuie aussi pour l’élaboration de certains titres sur des personnages ou auteurs empruntés à d’autres médias (BD, cinéma, littérature…) tels que Garfield, Lucky Luke ou Agatha Christie.
Microïds développe actuellement Syberia 3 annoncé pour 2015, répondant ainsi à une attente de plus de dix ans des très nombreux fans de cette série de jeux d’aventure culte vendue à plus de 3 M d’exemplaires.

 

Communiqué transmis par Cyril BERREBI - www.anuman.fr

 

 

, , ,

Visiter le site officiel







Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire